L’épilation au fil

10 mars 2009

L’épilation au fil : technique millénaire, pratiquée aussi bien en Inde qu’en Iran ou encore en Turquie, l’épilation au fil gagne peu à peu ses galons auprès des femmes européennes, à juste titre il faut bien le dire. Outre son caractère original, cette méthode épilatoire est à la fois rapide, hygiénique, peu douloureuse et peu onéreuse. Seul petit inconvénient pour celles qui voudraient s’atteler à l’épilation au fil à domicile, sans passer par les doigts de fée d’une esthéticienne spécialisée : cette technique requiert un minimum de savoir-faire et des poils qui ne sont pas trop courts…

epilationaufil.jpg

Méthode parfois pratiquée sur toutes les zones du corps (pour les aisselles, évitez toutefois d’être seule à la manœuvre..), l’épilation au fil est surtout conseillée pour l’épilation du visage et, dans une certaine mesure, celle du maillot. En ce qui concerne les aisselles et les jambes, elle risque en effet de s’avérer rapidement fastidieuse, la surface à épiler étant trop grande et les poils généralement trop épais.Sur le plan pratique, la technique de l’épilation au fil consiste globalement à emprisonner les poils à travers un réseau de deux fils torsadés, tout en effectuant un mouvement de la main qui augmente la torsion du fil jusqu’à arracher les poils à la racine. Ainsi le poil ne se casse pas, la totalité du bulbe pileux est extraite et l’épilation est nette et précise. Au final, cette méthode permet d’avoir moins de poils incarnés et une repousse plus lente. Dernier avantage mais non des moindres : comme avec la cire, les poils repoussent beaucoup moins nombreux et sont plus fins.

Epilation au fil à domicile : mode d’emploi
Avant toute chose,
un petit conseil : entraînez-vous sur vos jambes avant d’attaquer l’épilation au fil de votre visage ou de vos sourcils. Cette précaution d’usage vous permettra de gagner en dextérité, en évitant les petits désagréments qui sont le lot des débutantes. Une fois le « tour de main » acquis, cette technique ne sera alors plus qu’une simple formalité pour vous !1) Prenez une bobine de « fil à coudre » ni trop fin (le fil casse trop souvent), ni trop résistant (le fil est moins malléable) et munissez vous de sparadrap pour protéger vos doigts (le fil peut cisailler un peu, car le manque de dextérité nous pousse à le tendre un peu trop). Par la suite, vous n’aurez plus besoin de ces protections pour vous épiler, soyez rassurées !

2) Coupez une longueur de fil de 50cm environ et reliez les deux extrémités un faisant un nœud. (nb : veillez bien à garder le nœud proche d’une de vos mains pour qu’il ne s’entortille jamais dans la torsade centrale).

3) Paumes vers le bas, placez le pouce et l’index de chacune de vos mains (ou le pouce et le majeur au choix) aux extrémités du cercle de fil ainsi obtenu. Ecartez alors vos doigts comme des paires de ciseau pour tendre le fil en forme de rectangle.

4) Torsadez ensuite le fil du rectangle en lui faisant faire plusieurs tours sur lui-même (5 à 8, tout au plus). Votre rectangle doit prendre alors la forme de deux triangles qui se rejoignent en leur centre, au niveau de la torsade.

5) Tout en maintenant votre ouvrage bien tendu et sans trop écarter vos doigts, ouvrez-fermez alternativement le ciseau de la main gauche puis celui de la main droite pour apprendre à faire coulisser le fil entre vos mains. Vous verrez que votre torsade progresse dans la direction opposée au ciseau le plus ouvert. C’est dans cette torsade, une fois posée sur votre peau, que viendront se prendre les poils.

6) Conservez toujours vos doigts dans les boucles et posez à présent votre fil tendu sur la peau en appuyant bien dessus, dans la direction où pousse le poil et parallèlement à lui. A ce stade, votre fil doit rester tendu avec suffisamment de pression. En revanche, n’écartez pas trop les fils car vous auriez inévitablement un effet de bourrage au moment d’imprimer le mouvement. Pour un maximum de précision, il vous suffit de resserrer légèrement les deux fils en parallèle.

7) La torsade devant saisir les poils dans le sens inverse de la repousse, la main qui doit faire office de ciseau s’impose d’elle-même : si vos poils poussent vers la gauche, c’est donc votre main gauche qui fera office de ciseau pendant que l’autre lui servira de guide.

8) Vous allez alors accompagner l’ouverture de votre ciseau par un mouvement qui doit aller dans la même direction : en sens inverse de la pousse du poil. Si votre main gauche sert de ciseau, alors le mouvement d’accompagnement doit aller de gauche à droite ; si, à l’inverse, votre main droite sert de ciseau, le mouvement doit aller logiquement de droite à gauche.

9) Il ne vous reste plus qu’à vous entraîner ! Au bout de quelques minutes de pratique, vous réussirez à ouvrir vos doigts/ciseaux d’un geste rapide et à accompagner l’avancée de la torsade d’un mouvement en direction opposée à la pousse, tout en maintenant bien la pression du fil sur la peau. Et vous réaliserez alors pourquoi cette technique ancestrale retrouve aujourd’hui toutes ses lettres de noblesse.

 

 

1...3637383940